Tepuys du Venezuela

Chimantá, Sorven-tepuy Marek Audy

Territoires encore méconnu, les hauts massifs tabulaires amazoniens, dénommé Tepuy, sont particulièrement présent au Venezuela. Certains ayant fait l’objet d’études, ont présenté un important endémisme entomologique et botanique mais également, dans leur cavités et galeries souterraines, des particularités étonnantes, à mis chemin entre l’animal et le minéral organisé sous forme de « bio-concrétion ». Les tepuys sont considéré comme le domaine des dieux par les indiens de ces régions. Certains font l’objet de rites initiatiques et chamaniques. De ce fait, il semble envisageable de découvrir les vestiges de certains rituels précolombiens et mieux comprendre l’origine de cette démarche séculaire dans ces montagnes sacrées.

L’accès à ces massifs est très réglementé. Le caractère sacré et la préservation de ces territoires sauvages font que les Tepuys sont souvent classés en parc national. Un travail conjoint avec les structures officielles sera mené afin de rassurer la population locale sur nos intentions de recherches.

Sur la base d’une cartographique inédite, élaborée par Laurent Masselin, une minutieuse étude va permettre la mise en place d’une première reconnaissance en 2015.

 

Publicités
Poster un commentaire

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.